Bannières Contestataires III : 17 oct 2013

Lors du lancement du livre « À force d’imagination: affiches et artéfacts du mouvement étudiant au Québec 1958-2013 » le 17 octobre 2013, nous avons exposés des affiches provenant du livre ainsi qu’une sélection de bannières contestataires utilisées lors de la grève étudiante de 2012.

During the launch of the book “À force d’imagination: affiches et artéfacts du mouvement étudiant au Québec 1958-2013” on October 17, 2013, we exhibited posters from the book as well as oppositional banners used during the 2012 student strike. (see English language text below)

Bannières Contestataires III
Jeudi 17 octobre, de 18h à 21h
Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst
Montréal (Québec)
===
Marie-Eve Lamy de Lux Éditeur introduit le livre. Jean-Pierre Boyer du Centre de recherche en imagerie populaire (CRIP) attends son tour de parole. 17 oct 2014. Photo André Querry.

Marie-Eve Lamy de Lux Éditeur introduit le livre. Jean-Pierre Boyer du Centre de recherche en imagerie populaire (CRIP) attends son tour de parole. 17 oct 2014. Photo André Querry.

David parle de ses archives d'artéfacts du Printemps québécois et l'exposition de bannières. 17 oct 2014. Photo André Querry.

David parle de ses archives d’artéfacts du Printemps québécois et l’exposition de bannières. 17 oct 2014. Photo André Querry.

La grève étudiante de 2012 a été une importante période dans l’histoire des mouvements de protestation au Québec. Elle a duré plus de six mois et a connu plus de 600 manifestations, blocages et autres actions. Ces bannières représentent l’importance de la présence de ces mouvements dans la rue. Une manifestation est une performance ritualisée au sein de laquelle le manifestant incarne un niveau élevé de conscience contestataire.

La foule dans l'ancienne piscine lors du lancement du livre. 17 juin 2013. Photo André Querry.

La foule dans l’ancienne piscine lors du lancement du livre. 17 oct 2013. Photo André Querry.

La conscience contestataire est la quintessence des mouvements sociaux. Elle augmente, du moins en partie, lors de l’exécution rituelle de ces performances. Elle peut aussi être développée antérieurement, soit lors de périodes de « répétition » qui comprennent la production de bannières et de pancartes, ainsi que par l’assistance aux assemblées générales, ateliers, etc. Après cette phase, dite liminale, vient le moment du compte-rendu et du témoignage. Cette période, dite de « réagrégation », peut inclure, comme dans le cas présent, le lancement du livre À force d’imagination: affiches et artéfacts du mouvement étudiant au Québec 1958-2013, mais aussi des expositions, des conférences, etc. La réagrégation enrichit ainsi la conscience contestataire déjà existante et prépare le terrain en vue de protestations ultérieures.

Une partie de l'exposition «Bannières Contestataires» 17 juin 2013. Photo André Querry.

Une partie de l’exposition «Bannières Contestataires» 17 oct 2013.

La sélection de ces bannières a été réalisée par David Widgington dans le but d’en faire une intervention réagrégationnaire appuyant la protestation déjà existante sur le chemin de la décolonisation du capitalisme avancé. Dans le cadre de sa Maîtrise en Communication à l’Université Concordia, cette exposition vise aussi à nourrir une prise de conscience contestataire parmi ceux et celles qui ont commencé à questionner le statu quo pendant le Printemps québécois. L’archive Artéfacts d’un Printemps érable fait partie de notre patrimoine culturel oppositionnel. Le but n’est pas d’augmenter le nombre de manifestations. L’objectif visé est plutôt un accroissement de la conscience contestataire. La contestation suivra sous la forme qu’elle prennent.

Une partie de l'exposition «Bannières Contestataires» 17 juin 2013. Photo André Querry.

Une partie de l’exposition «Bannières Contestataires» 17 oct 2013. Photo André Querry.

The 2012 Québec student strike was an important period in the history of the province’s protest movements. It lasted more than six months and was articulated during more than 600 demonstrations, blockades and other actions. These banners signify the importance of these movements’ presence in the streets. A protest is a ritualistic performance within which the activist embodies an elevated level of oppositional consciousness.

Les gens discutent le contenu du livre ainsi que de l'exposition. 17 juin 2013. Photo André Querry.

Les gens discutent le contenu du livre ainsi que de l’exposition. 17 oct 2013. Photo André Querry.

Oppositional consciousness is the sustenance for social movements. It grows, in part, during the ritualistic ”liminal” phase of these performances. It is also cultivated beforehand during a “rehearsal” period that may include, the production of banners and protest signs, as well as general assembly attendance, workshop participation, etc. Once the, so called, liminal phase has passed, it is time for debriefing the performance during what the phase referred to as “reaggregation”. This book launch of À force d’imagination: affiches et artéfacts du mouvement étudiant au Québec 1958-2013, as well as exhibits, conferences, etc represents this phase. Reaggregation builds on existing oppositional consciousness and leads toward future rehearsal periods for subsequent protest performance.

Une quarantaine d'affiches provenant du livre «À force d'imagination». 17 juin 2013. Photo André Querry.

Une quarantaine d’affiches provenant du livre «À force d’imagination». 17 oct 2013. Photo André Querry.

These “Oppositional Banners” were curated by David Widgington as a reaggregation intervention to bolster existing opposition along its path of decolonization from advanced capitalism. In the context of his MA Media Studies at Concordia University, this display aims also to nourish the oppositional consciousness in those who may have just started to question the status quo as a result of the Printemps québécois. The Artéfacts d’un Printemps érable archive, from which these banners derive, is our oppositional cultural heritage. Its goal is not to increase the number of protests. The target objective is rather to increase oppositional consciousness. Opposition will follow in whichever form it chooses.