Category: activism

0

Solidarité Sans Frontières à Marseille

L’ors de mon séjour à Marseille, mes amies mon présentée au Collectif Soutien Migrants Treize, El Manba. Le collectif a été “mis en place pour s’organiser au quotidien en collaboration avec les migrants” pour vivre ensemble comme “la seule solution face à une Europe qui se referme sur elle-même.” El Manba fait du soutien juridique auprès des migrant.e.s qui passent à Marseille. Il font aussi de l’accompagnement à travers le système administratif de demande d’asile, de l’aide à trouver du logement (les membres offre souvent de l’hébergement d’urgence chez eux/elles), de la récupération de bouffe qu’illes livres aux squatts hébergeants...

0

Sur Les murs rebelles de Marseille

Lors de ma courte visite du mois de septembre (il me reste encore 3 semaines) dans Marseille que j’adore, j’ai pris des photos les murs de Marseille, mais surtout les affiches, de pochoirs, d’auto-collants, de banderoles, de grafitti, de tags qui les tachent de contestation. Je les exposent içi pour pouvoir les revoir et les partager. Ces murs représentent des luttes de provenance locales, régionales, nationales et internationales. Ils revendiquent le contrôle des quartiers populaires par ses habitants et habituéEs et leurEs lutte contre les chantiers de gentrification (La Plaine). Les murs nous parles de luttes antifascistes, anticapitalistes, antipatriachal, contre...

0

« Le doigt d’vote » is 3rd Banner in MTL series

When elections are the only participatory element of a democratic process, an appropriate response could be “fuck their democracy”. I am my own authority. This third banner in La brigada MTL series after Resistimos and “Trump L’oeuil” gives the finger to democracy. The play on words is brilliant in French. Drop an ‘r’, add a ‘g’ and keep the sound while inversing the meaning. Unfortunately it is lost in translation to English. The slogan of the 8′ wide X 12′ high banner: « Au moins il nous reste le doigt d’vote » is a direct resampling of a patch made...

0

Encore 5 jours pour s’immerser dans la rupture avec Fraction

FRACTION [installation cinématographique] le groupe Épopée La Cinémathèque québécoise jusqu’au 30 octobre 2016 gratuit Description de l’installation : [dropcap]L[/dropcap]e groupe Épopée présente Fraction. Cette installation est composée de plusieurs films présentés simultanément sur trois écrans : Rupture, Insurgence et Contrepoint. L’installation est dédiée à Hugo Le Bleu Tadros. Rupture receuille la parole d’une trentaine de militantes et militants aillant participé activement aux grèves étudiantes de 2012 et de 2015. Ce film se penche sur la rupture causée par la répression policière et la réaction des pouvoirs politiques et médiatiques à la grève. Plusieurs lignes le traversent : Le sense de...

0

Coco Guzman’s The Demonstration installation reveals vulnerability of protest movements

[dropcap]O[/dropcap]n their website, Coco Guzman begins the description of The Demonstration by quoting historian Eric Hobsbawm who writes that “next to sex, the activity combining bodily experience and intense emotion to the highest degree is the participation in a mass demonstration.” [pullquote-right]“Next to sex, the activity combining bodily experience and intense emotion to the highest degree is the participation in a mass demonstration.”[/pullquote-right]Like with sex, the participation on the front line of a demonstration, in an act of civil disobedience, or in any form of oppositional performance where you put your body on the line, the spectrum of experienced emotions...

0

La Casa Central de l’Universidad de Chile à Santiago “en toma”

Le 15 juillet 2016, je suis allé à la Casa Central de l’Universidad de Chile, située sur le boulevard principale de Santiago à quelques rue de La Moneda. L’édifice était sous occupation (“en toma”) des étudiant.e.s et sa bouillonnait d’activité. Voici des photos : On July 15, 2016, I went to the Casa Central of Universidad de Chile, located on Santiago’s main boulevard just a few blocks from La Moneda. The building was under student occupation (“en toma”) and it was fervent with activity. Here are some photos:

0

Student protest in Santiago de Chile draws big crowd

On Thursday August 4, 2016, Chilean student movements called for a national protest against education reform (la Ley de Inclusión) that students — and others — argue that the reform does not go far enough towards dismantling the market-based and socio-economically segregated education system, a legacy of the Pinochet dictatorship (1973–1990). According to a 2015 article: Students say the reforms don’t go far enough, and may fall short even in meeting their stated objective. They point to loopholes that will allow “flagship” schools to maintain selective admissions for up to 30% of their enrollment. Non-profit schools can also retain transitional...

0

Bannières déployées en solidarité avec les réfugié.e.s / Banner Drop for refugee solidarity

Plusieurs bannières en solidarité avec les réfugié-e-s et contre les frontières! Montréal, le 29 avril 2016 — À quelques jours de la manifestation anticapitaliste du 1er Mai, dont le thème est Contre l’impérialisme, le racisme, les frontières et le colonialisme, les Apatrides anonymes et leurs allié-e-s ont déployé plusieurs bannières dans différents quartiers de Montréal : Rosemont, Plateau Mont-Royal, Pointe St-Charles et Petite-Patrie. Par cette action, nous voulons dénoncer les politiques canadiennes en matière d’immigration et afficher notre solidarité avec ceux et celles qui en font les frais. Mis à part le programme spécial des derniers mois pour quelques milliers de réfugié-e-s...